Berryvores et AMAP, même combat

Bien que l’organisation des achats groupés aux producteurs soient différents entre les Associations de Maintien de l’Agriculture Paysanne (AMAP) et  l’association Les Berryvores, nos structures sont néanmoins proches d’un point de vue de l’origine de leur constitution (un mouvement de citoyens), et de leurs objectifs (soutien à une agriculture paysanne de qualité).

Les points communs

Les Berryvores partagent avec les AMAP la même philosophie fondatrice et les mêmes objectifs à savoir :

  • Encourager une agriculture paysanne locale de qualité
  • Soutenir les personnes qui chaque jour travaillent avec passion pour nous nourrir, tant celles qui démarrent que celles qui cherchent une pérennité et une sérénité dans leurs activités. D’ailleurs les fournisseurs des groupes berryvores proposent souvent aussi leurs produits dans des AMAP, ce qui leur offre d’autres débouchés.
  • Réduire le nombre de kilomètres parcourus par les produits : le producteur le plus éloigné est à 80km de Bourges ! Parfois nous préférons prendre un producteur un peu plus éloigné qui correspondra plus à nos critères (excellence des savoir-faire, passion, perfectionnisme, convivialité et maitrise de l’internet) plutôt que très proche mais dans un système agricole que nous refusons. Il y a local et local !!
  • Vous (re)donner le plaisir de cuisiner les bons produits de chez vous. Nous pensons qu’il vaut mieux acheter des produits sains, de qualité, qu’on prend plaisir à cuisiner, plus chers, quitte à en acheter moins souvent, plutôt qu’une multitude de produits bas de gamme.
  • Vous faire découvrir l’envers du décor souvent méconnu de la production agricole pour savoir vraiment ce que vous mettez dans votre assiette et les enjeux du monde agricole aujourd’hui.

Si les buts recherchés et les valeurs défendues sont les mêmes que dans les AMAP, les moyens d’y parvenir sont en revanche différents. Nous avons choisi un autre mode d’organisation, qui nous a semblé plus simple, plus souple et facile à gérer, tant pour les producteurs que pour les gourmands qui viennent se fournir, en passant par le réseau de la Ruche qui dit Oui. (en savoir plus sur ce choix)

Les différences
  • Vous laisser la liberté de choisir les produits que vous voulez, quand vous voulez.  Chez les Berryvores, c’est à la carte et c’est fait pour ça.
    Mais il faut prendre conscience que c’est en revanche plus risqué pour les producteurs. En effet, alors que les AMAPs offrent une garantie de revenus réguliers par un système d’engagement préalable des consommateurs, la prise de risque est plus importante pour le producteur dans un système à la carte. Si vous voulez aller plus loin dans votre soutien à une agriculture paysanne de qualité, les AMAPs sont un système plus adapté.
  • Vous laisser la liberté de participer. Alors que les AMAP reposent souvent sur l’engagement et la participation active de chacun, souvent à tour de rôle, lors des distributions, chez les Berryvores, là aussi c’est à la carte, et c’est sans engagement ! Les coups de main, idées , propositions, dons, prêts, aides, sont toujours les bienvenus bien évidemment, mais c’est vous qui choisissez votre niveau de participation. Vous pouvez donner de votre temps pour nous aider dans l’organisation, mais sinon lire nos messages, soutenir nos actions et en parler autour de vous c’est déjà pas mal !
  • Vous faciliter la vie (et celle des coordinateurs de groupe et des producteurs) en proposant une gestion rapide et simplifiée avec le paiement et la commande en ligne. Ce choix d’un outil rapide et pratique entraine inévitablement un surcoût par rapport aux tarifs à la ferme ou au marché. Mais c’est le prix de la souplesse, du temps gagné et la contrepartie d’un système à la carte, sans engagement ni abonnement annuel.
  • Convivialité et disponibilité ne riment pas toujours avec bio. Alors que les AMAP ne proposent en général que des productions issues de l’agriculture biologique, les Berryvores ont parfois fait des choix différents.
    Tout d’abord, c’est ce mode de production auquel nous accordons le plus souvent la priorité. En effet, comme les AMAP, le soutien à l’agriculture paysanne et familiale, souvent plus créatrice d’emplois en bio (plus de main d’œuvre nécessaire), le respect de l’environnement et de la santé humaine et animale, sont au cœur de notre projet.
    Mais chaque groupe est autonome et fait ses propres choix à la recherche d’un équilibre plus global entre qualité du produit, prix, méthodes artisanales, bonnes relations avec le public, disponibilité et motivation du producteur pour les livraisons, volume de production suffisant,…
    Nous sommes aussi attachés à l’aspect découverte des savoir-faire et convivialité des relations avec les producteurs. Or si ce sont souvent les producteurs bio les plus impliqués dans la vente directe, et la volonté de pédagogie et de partage avec les clients, ce n’est pas toujours le cas non plus. Il faut savoir faire des exceptions.

Et pour conclure, l’un n’empêche par l’autre, bien au contraire !! Si vous êtes déjà dans une AMAP, vous pouvez aussi tout à fait soutenir le projet des Berryvores et commander dans une ruche par exemple certains produits, et vice versa !

Nous vous encourageons d’ailleurs à découvrir les AMAP, notamment  :